Remontée des statistiques 2018/2019


Cher.e collègue,

 

Nous venons d’avoir confirmation que le recueil de données statistiques 2018-2019,  réalisé chaque année  par  les personnels de santé et de service social, est en attente de validation par le ministère.

 

Le SNICS sera très attentif et vigilant à la synthèse qui sera réalisée à partir de ces données afin qu’elle reflète l’intégralité de l’activité infirmière dans le cadre de la politique éducative sociale et de santé en faveur des élèves.


Le SNICS FSU dénonce régulièrement l’incapacité de notre ministère à analyser ces données d’autant qu’elles sont souvent inexploitables. En effet, plusieurs académies ne remontent pas le recueil statistique au niveau national ou renvoient des résultats partiels.

PROUVONS A TOUS QUE NOUS RÉALISONS BIEN NOS MISSIONS SUR LE TERRAIN !

Pour démontrer la réelle activité des infirmier.es de l’Éducation nationale, souvent sous estimée et sous évaluée par notre ministère, nous avons à nouveau besoin de mettre au cœur des débats une vision plus juste des besoins en santé des élèves ainsi qu’une analyse fine des données obtenues.

 

 Le SNICS FSU organise une remontée statistique de grande envergure. 

 

Aussi, nous vous invitons à participer à cette action :

 

 en complétant directement le questionnaire ci-dessous 

-matériel nécessaire : SAGESSE et vos Statistiques
  -
temps estimé ¼ h

QUESTIONNAIRE en ligne : ICI

 

Ou

 

  en remplissant le tableau que vous avez reçu  en pièce jointe

  Merci de le faire parvenir à : snicsrouen@gmail.com

 

  Date limite de renvoi : le 3 juillet 2019. 

 

Une fois encore, ensemble, avec le SNICS FSU, démontrons notre travail au quotidien et défendons notre place auprès des élèves au sein de l'équipe éducative pour leur réussite scolaire !

Alors prenez  votre dernière feuille de Sagesse et en avant !

 

Mélanie Dhaussy 
Secrétaire Académique du SNICS FSU 
06.68.38.29.13

Un grand merci aux 1000 collègues qui se sont déplacé(es) le 7 mai dans la rue !

En inter syndicale à l'initiative du SNICS

L'amendement 16 bis (équipe pluri professionnelle) a été rejeté par le Sénat, les Infirmiers(es) resteront dans l'équipe éducative, au plus près des besoins des élèves!

Vigilance toutefois, car la commission paritaire mixte se prononcera sur cet avis en juin (date pas déterminée)...

Tout est encore possible!

Il faut donc rester mobilisés, et informés!

Le SNICS veille toujours, notamment sur les amendements 2 ter et 16 ter (visite des 3 ans et délivrance des médicaments) et continue son travail auprès des députés et des sénateurs pour faire entendre nos mandats et défendre notre profession.

Mélanie Dhaussy

Secrétaire Académique du SNICS/FSU

06.68.38.29.13

Photos de la manifestation 


 

Comme vous le savez, les menaces sur notre profession ne sont pas levées, loin de là et il est incontournable de montrer que notre détermination ne faiblit pas, au moment où la loi pour l’école de la confiance va être examinée au Sénat.

Cette loi, par ses articles 2ter, 16 bis et 16ter, recrée insidieusement un service de santé scolaire :  équipe pluri professionnelle, prescription d’examens diagnostics par les médecins EN et doublons d’examens pour les visites médicales.

Cette loi par la création d’une équipe pluri professionnelle n’a d’autre ambition que de nous sortir de l’équipe pédagogique et éducative (au service des élèves) et donc des établissements. L’accueil et l’écoute ne seront plus nos principales missions!

Cette loi, constituée sans dialogue social et votée par l’Assemblée nationale,en procédure accélérée sans temps d’appropriation suffisant ou de débats parlementaires.

Cette loi va passer par le Sénat avant d’être  examinée par une commission paritaire mixte qui retravaillera uniquement les points de « désaccords » entre  Sénat et Assemblée nationale avant sa promulgation.

Les audiences continuent, les interpellations des sénateurs tant au niveau national qu’académique permettent de porter nos mandats et déposer des amendements pour contrer ce projet. Ce texte ayant été voté à l’Assemblée nationale le 19 février, sa modification par le Sénat ne pourra porter ses fruits sans que notre profession se mobilise fortement pour y mettre un coup d’arrêt. L’heure est grave et une action nationale est indispensable !

Toutes dans la rue le 7 mai !

Infos organisation au 06.68.38.29.13 ou snicsrouen@gmail.com

Mélanie Dhaussy 
Secrétaire Académique du SNICS FSU 
06.68.38.29.13

Alerte !


 

Deux amendements ont été proposés à l'assemblée nationale dans le cadre de la loi sur l'école de la confiance: 

Le premier : l’amendement  807, proposait la création d'un service de santé scolaire, sous la hiérarchie directe du Médecin, qui deviendrait "chef de service", assisté par des infirmiers(es)!

Un pas de géant pour les médecins de l’Éducation nationale qui, en plus de devenir chefs de service, se verraient reconnus dans une véritable spécialité de «médecine de prévention» avec droit de prescription. Un véritable tremplin statutaire et indemnitaire, mais à quel prix??

Le second : L’amendement 927, modifie l’âge de la Visite médicale de 6 à 3 ans …ceci remet en cause l’arrêté de 2015 !...

Fi des discussions qui ont mené à nos nouvelles missions de 2015, à l’autonomie de la profession !

 

Face à ces attaques, le 14 février, le SNICS et le SNIES ont rédigé un communiqué de presse commun (en PJ)

 

Au regard des attaques contre notre profession et le risque grandissant de l'externalisation de la santé a l'Ecole, le SNICS t'encourage à interpeller par courrier, (modèle en PJ) le député de ta circonscription, pour défendre l' existence de notre profession au sein de l'Education nationale.

 

 coordonnées de ton député.e sur le site de l'assemblée ci-dessous

http://www2.assemblee-nationale.fr/recherche-localisee/formulaire

taper ensuite ta commune

Merci de ta participation à cette action !

Nom Prénom

Infirmière ..établissement………

Le 09 février 2019

Ville……………. Nom……………………

Député…………………..

 

Monsieur, Madame le Député, la Députée,

 

J’ai l’honneur d’attirer votre attention sur l’avenir de la Santé à l’École.

 

Les infirmièr.e.s de l’Education nationale se sont mobilisé.e.s à plusieurs reprises pour exprimer leur attachement résolu à une orientation de la politique de santé à l’École, au service de la réussite de tous les élèves.

 

C’est bien cette orientation de la politique de santé à l’école qui justifie la présence d’infirmières dans les infirmeries des établissements scolaires, sous la hiérarchie des chefs d’établissement.

A travers les missions d’accueil et d’écoute, l’infirmière de l’Education nationale permet d’abord de remettre les élèves en cours dans les conditions les plus favorables aux apprentissages, ce qui est ressenti comme nécessaire, par les élèves et les familles.

Sa capacité professionnelle à analyser les besoins au niveau individuel permet également d’apporter des conseils au chef d’établissement. Cette fonction de conseils favorise l’apaisement de tensions qui peuvent échapper à la compréhension de l’équipe éducative et pédagogique.

 

Les infirmier.e.s de l’Éducation nationale exigent que la gouvernance et le pilotage de la Santé à l’École reste de la seule responsabilité du ministère de l’Éducation nationale avec une structuration de la profession, totalement intégrée à l’Éducation nationale.

 

C’est d’ailleurs, à notre sens, la condition sinéquanone de l’efficience et de l’efficacité de la Santé à l’École. Or le projet d’orientation générale de la santé à L’École prévoit la création d’un service médical avec infirmier.e.s scolaires, médecins et psychologues piloté par le ministère de la Santé.

 

Vous devez savoir que ce service a déjà existé et a été dissout en 1984 par le gouvernement, en suivant les conclusions de la représentation nationale, qui considérait ce service comme « obsolète, inefficace et inadapté à l’École et à l’évolution de l’état sanitaire des jeunes ». Curieusement, c’est cette structuration qui est défendue par les médecins de l’éducation nationale.

 

En revanche, le modèle de santé globale que le SNICS défend depuis toujours, c’est d’abord un modèle de la santé qui reconnaît la complexité du sujet, en l’occurrence l’élève, dans son environnement quotidien, et l’interaction qui existe entre l’individuel et le collectif. C’est ce modèle et, seulement lui, qui permet d’appréhender les réponses de santé apportées par l’école en les intégrant aux objectifs de réussite scolaire de tous les élèves.

 

Chaque année, c’est plus de 15 millions de passages d’élèves qui viennent de leur propre intention à l’infirmerie. Ils choisissent le plus souvent, la forme de la plainte somatique, protégée par le secret, pour énoncer toutes sortes de difficultés que l’on nomme communément sous le nom de mal être, considéré, par ailleurs comme la deuxième cause de mortalité chez les jeunes derrière les accidents de la voie publique.

Aussi, j’attire votre attention, Monsieur le Député sur cette mission essentielle d’accueil et d’écoute à l’infirmerie. Cette mission assurée par l’infirmière de l’Éducation nationale n’a de réalité qu’au sein d’une équipe éducative et pédagogique et sous la hiérarchie du chef d’établissement. Elle permet une prise en charge globale de l’élève et des réponses adaptées aux finalités de l’École.

Le SNICS demande le respect des engagements politiques fixés par la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République dans le domaine du pilotage et de la gouvernance de la santé à l’École

Pour l’ensemble de ces raisons, je vous demande de bien vouloir m’accorder une audience, dès que possible, et intervenir auprès du Ministre de l’Éducation nationale afin qu’il renonce à externaliser le pilotage de la santé à l’École et qu’il tienne ses engagements à l’égard des personnels, au service de la santé des élèves et de leur réussite.

 

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur le député, à l’assurance de ma considération distinguée.

 

Nom et signature.

 

 


Télécharger
Premier amendement : 807
807.pdf
Document Adobe Acrobat 7.8 KB
Télécharger
Deuxième amendement : 927
927.pdf
Document Adobe Acrobat 10.1 KB
Télécharger
Communiqué de presse SNICS et SNIES du 14 Février 2019
CP_SNICS-SNIES_14_fevrier_2019.pdf
Document Adobe Acrobat 114.6 KB

Les résultats des élections professionnelles 2018 dans l'académie de Rouen


Chers collègues,

Tout d'abord un grand merci aux collègues qui se sont massivement exprimés par leurs votes: dans notre Académie,  75,7 % des collègues ont voté pour choisir leurs représentants, ce qui prouve bien l'importance que vous attachez à la représentativité et la défense de notre profession.

Nous avons assisté à la cérémonie de dépouillement de la CAPA et du CTA, les résultats sont les suivants:

CAPA:
252 électeurs
191 suffrages
6 nuls
= 185 suffrages exprimés.

 

___________________________ 

SNICS : 102 voix
SNIES : 57 voix
FO : 26 voix

 

ce qui fait donc 3 sièges pour le  SNICS FSU / 1 siège pour le  SNIES UNSA

____________________________

CTA:
FSU : 4 sièges
FO : 3 sièges
UNSA : 2 sièges
CGT : 1 siège



Le SNICS FSU reste donc majoritaire dans l'Académie, avec 55 % des voix. 

Grâce à vos votes, le SNICS FSU portera encore ses valeurs de transparence, d'équité, de respect des textes et surtout de poursuite du combat pour défendre notre profession d'infirmier à l’Éducation Nationale, en toute autonomie.


Pour le moment nous attendons les résultats du national, que nous vous communiquerons au plus vite, ainsi que les noms des commissaires paritaires et des membres du CTA.

A très vite,


Mélanie DHAUSSY
Secrétaire académique du SNICS FSU
0668382913


Réunions d'informations de Janvier 2019


Télécharger
Dates des réunions d'informations de Janvier 2019
INVIT REUNION INFO janv19.pdf
Document Adobe Acrobat 105.0 KB

La lettre de rentrée du SNICS/FSU de ROUEN


 

SNICS

Chers collègues, chers camarades!

 

 

Le SNICS FSU vous souhaite une belle rentrée et espère que vous êtes bien installés(es) dans vos établissements.

En tant que représentants du personnel majoritaires, nous pouvons vous assister dans vos démarches (emplois du temps, locaux, etc...). N'hésitez pas à nous contacter si vous rencontrez des difficultés.

Cette année s'annonce riche en évènements, les élections professionnelles auront lieu du 29.11 au 06.12 prochains.

Celles ci représentent un gros travail pour nos militants, vous serez sollicités car votre vote est important. En effet aux dernières élections vous avez placé le SNICS FSU en tête, avec 63 % au niveau national et 72% dans notre académie, ce qui place le SNICS FSU en syndicat majoritaire.

 

N'oubliez pas que les grandes victoires de notre profession viennent de là, d'un syndicalisme contestataire, force de propositions durables et de négociations, souvent dans l'action et qui prône l'unité la plus large possible.

La catégorie A, les missions de 2015, la NBI handicap sont des victoires du SNICS FSU, et de ses syndiqués, au service des agents, en toute équité.

 

Le SNICS va rester vigilant, et continuer à œuvrer pour la reconnaissance de notre profession. En effet, les attaques répétées du gouvernement envers les fonctionnaires, la volonté de diminuer les coûts en ayant recours à la contractualisation, et la menace d'un pilotage par les médecins sont autant d'alertes qu'il faut surveiller...

L'arrivée des services sanitaires prévue cette rentrée nous interpelle, qui mieux que nous connait les besoins en santé des élèves? 

Nous vous invitons à vous placer en tant que pilote des actions, en effet l'infirmier à l'EN  "apporte son soutien lors de l'évaluation des besoins et demandes d'éducation à la santé et d'enseignement en matière de santé à l'École. Il-elle participe avec l'ensemble de l'équipe éducative à la conception, au développement d'actions d'éducation à la santé ainsi qu'à son intégration dans l'environnement scolaire" ...

La contribution spécifique apportée par les infirmiers-ères se traduit principalement par :

- la coordination que les infirmiers-ères sont appelé-e-s à assurer, en leur qualité de référent santé de la communauté scolaire,avec les autres partenaires institutionnels et les intervenants extérieurs "

(circulaire n° 2015-119 du 10-11-2015)

 

Ne perdons pas notre place de référent santé dans les établissements !

 

Pour terminer, vous trouverez en PJ de ce mail le bulletin de syndicalisation

(à renvoyer à Florence FLEURY, 10 rue Eugène Boudin, 76120 Grand Quevilly) 

 

 

En effet nous avons besoin de VOUS pour faire marcher cette belle machine. Sans syndiqués, pas de syndicats, sans syndicats, pas de luttes.... ni victoires !

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.»  Bertolt Brecht

 

 

Mélanie DHAUSSY

 

 

Secrétaire académique du SNICS

06 68 38 29 13

snicsrouen@gmail.com

 


 

 

 

 

Date à retenir dans vos agendas !

 

CONGRES ACADÉMIQUE

LUNDI 19 NOVEMBRE 2018

 

Vous recevrez une convocation officielle avec le lieu et les horaires dans vos boîtes académiques à la rentrée.

 

 

 

 

 

 


CONGRES ACADÉMIQUE 2018


Comment effectuer un travail de qualité avec nos partenaires, au quotidien, sans rompre le secret?
Vous avez déjà surement été confronté(e) à cette question.

Invité par le SNICS, Maitre Hervé ANDRIEUX, avocat au barreau du Havre (droit de la famille, droit du travail) viendra exposer le cadre juridique et débattre avec vous sur des cas concrets.

Le vendredi 1er Juin 2018, à l'UFR des sciences et techniques, à Saint Etienne du Rouvray

Programme de la journée du congrès académique: (ouvert à tous, jusqu'à 15h30)
9h: accueil
9h30 -12h: conférence de Maitre ANDRIEUX
12h30: repas collaboratif (chacun amène quelque chose que nous séparons ensuite de façon conviviale)
14h-15h30 :  les combats du SNICS passés et à venir (mandats)... actualités nationales, académiques
15h30 - 16h 30 : réservée aux syndiquées, élection du Bureau Académique.

Inscription nécessaire à l'adresse suivante: martine.lemair@free.fr, pour recevoir l'invitation à remettre à votre chef d'établissement.



CONCOURS 2018

- 7 postes
+ 1 poste réservé (pour les contractuels)

+1 poste réservé travailleur handicapé ( BOE )


 MOUVEMENT DES INFIRMIERS (INFENES)

 

Planning pour l'académie de ROUEN :

Consultation des postes vacants ou susceptibles du 29 mars au 12 avril 2018

Formuler ou modifier votre demande du 29 mars au 12 avril 2018

Éditer votre confirmation de demande du 13 avril au 16 avril 2018

Consulter vos résultats du 6 juin au 30 juin 2018 

Télécharger
note_service_amia_A021_2018_2019 (1).pdf
Document Adobe Acrobat 782.3 KB

Possibilités d'accueil offertes dans le cadre du mouvement déconcentré 2018 des INFENES, dates prévisionnelles des CAPA et coordonnées du service compétent 

Télécharger
mouvement_deconcentre_2018_INFENES_87905
Document Adobe Acrobat 35.7 KB

 

SNICS
Bonjour,

Le SNICS vous a informé des inquiétudes croissantes pour notre profession et a appelé à mobilisation le 06 Février 2018.

Ces inquiétudes étaient alimentées par des déclarations conjointes du ministre de l’Éducation et de la Santé, une parution d'un rapport de l'académie de médecine, une auto saisine du CESE (etc), comme nous vous l'avions communiqué par mail.
Malgré le froid, nombre d’infirmier.e.s s'étaient mobilisés pour se rendre au congrès extraordinaire à Paris.
Voir ci dessous le communiqué de presse faisant suite à l'audience du SNICS au ministère de la Santé.
Nous vous en souhaitons bonne lecture.

Télécharger
Communiqué de presse du SNICS suite à l'audience au ministère de la Santé du 06/02/2018
TER CP suite manif06 fevrier(1).pdf
Document Adobe Acrobat 76.7 KB

TOUS A PARIS le 06 Février 2018 !


SNICS

 

Les médecins, corporatistes, attaquent par tous les moyens ! Ils refusent la poursuite de l’autonomisation de notre profession et aimeraient repartir 35 ans en arrière !

Le bon vieux temps de la médecine scolaire refait surface.

 

Nombre de communications et d’événements font monter notre colère :

 

  • Le Conseil d’État, saisi par le Conseil de l’Ordre des médecins, qui a annulé l’arrêté du 3 novembre 2015, notamment en ce qu'il comporte à ses annexes I et II la disposition suivante : « Mise à disposition des données issues de cette visite aux personnels de l'éducation nationale en charge du suivi de l'élève concerné, dans le respect du secret professionnel ».

Le Conseil de l’ordre des médecins a été débouté quant à ses demandes concernant les visites des 6 et 12 ans : les médecins revendiquaient que ces 2 visites soient sous la responsabilité des médecins (Cherchez le paradoxe...), et qu’aucun dépistage ne soit de la compétence de l’infirmière seule.

Le Conseil d’État (plus haute juridiction de l’État), en rejetant le surplus des conclusions de cette requête, a reconnu aux infirmiers, contre l’ordre des médecins, la compétence pour assurer le dépistage infirmier prévu dans la Loi !

Mais attention, l’annulation de l’arrêté ne signifie pas que la Loi est modifiée ! L’article L541 du Code de l’Éducation est toujours en vigueur, la visite des 6 ans est médicale.

 

 

  • Un rapport de l’académie de médecine (piloté par des médecins scolaires), qui s’autorise à se prononcer sur la santé à l’école mais surtout sur la profession infirmière et le sens de leur recrutement à l’EN

  •  

    Le SNICS a fait une réponse très détaillée vers le président de l’académie de médecine. lien avec site

     

  • Une auto saisine du Conseil Économique Social et Environnemental (là aussi, présence des médecins scolaires), qui se prononcera sur la place des infirmiers dans la communauté éducative et va proposer un rapport au 1er trimestre 2018

     

  • Un rapport des droits de l’enfant par le défenseur des droits, qui souligne l’importance du décloisonnement, de l’interministérialité, de redonner du temps médical en déchargeant les médecins...

     

  • Un communiqué de presse conjoint du Ministre de la Santé et du Ministre de l’Éducation Nationale déclare que « La politique de santé scolaire va désormais s’inscrire dans le cadre de la politique de santé publique » (pj) !! communiqué de presse SNICS

  • L’audience du SNICS au Ministère de l’Éducation Nationale par un conseiller interministériel et la DGESCO nous interroge fortement ...

Nous avons tous entendu sur les médias, l’attachement du 1er Ministre à l’interministérialité, repris en audience, Pour ce gouvernement, l’interministérialité aurait pour objectif une efficience des politiques publiques par la dimension partenariale ! Depuis des années, les gouvernements successifs ont imaginé que la place des infirmières n’étaient pas à l’Éducation Nationale.

 

Quand on ajoute à tout cela, le PPCR (parcours professionnel carrière rémunération) repoussé pour les revalorisations, la NBI handicap qui n’est pas payée dans toutes les académies et pour laquelle tous les élèves pris en charge ne sont pas comptabilisés, mais aussi les inégalités de traitement entre les académies pour l’avancement malgré les engagements de 2012 (lors du passage en catégorie A), les inégalités avec le RIFSEEP (régime indemnitaire) et l’Ordre Infirmier où une grande majorité vont se retrouver inscrits contre leur gré, la coupe commence à être bien pleine !

 

Le SNICS poursuivra son combat pour que :

 

  • Les infirmières puissent mener à bien leurs missions dans le cadre de la réussite scolaire de tous les élèves.

  • Les droits à la santé des élèves soient respectés avec notamment :

     

    - une visite médicale au cours de la 6ème année comportant un examen clinique et un dépistage des troubles des apprentissages,

    - un suivi infirmier pendant toutes les années de scolarité afin d’améliorer la réussite scolaire,

    - un dépistage infirmier au cours de la 12ème année.

     

  • Une évolution du logiciel SAGESSE afin d’obtenir des indicateurs fiables à différents niveaux et d’être munis d’un outil au service de nos missions et de notre activité.

 

Le 1er semestre 2018 pourrait être décisif pour nombres de changements.

 

 

IMPORTANT :

 

Le SNICS organise un congrès national extraordinaire  le 6 février 2018 à Paris.

 

Le SNICS se mobilise contre la suppression de l’arrêté et contre l’inter ministérialité.

 

Saphia, secrétaire générale du SNICS, nous rappelle que « Nous ne pouvons pas rester dans l’incantatoire, chaque fois que le SNICS a gagné, c’est effectivement  par lui -même. C’est aussi parce qu’il a su inscrire son action dans la durée, dans la pertinence de ses mandats et avec de fortes mobilisations ». Rappelez vous des combats pour l’obtention de la catégorie A et des missions infirmières auprès des élèves.

 

Soyons nombreux, rapprochez vous des membres du bureau académique pour l’organisation.

 

Restons mobilisés ensemble ! Nous vous tiendrons informés lors des prochaines réunions d'informations syndicales.

 

 

 

 


BLANQUER-BUZYN ou BONNIE and CLYDE...

font main basse sur la santé des élèves !

Télécharger
NON à l'intégration dans la politique de santé publique !
CP SNICS-FSU .pdf
Document Adobe Acrobat 104.0 KB

RÉPONSE du SNICS AU

" RAPPORT SUR LA MÉDECINE SCOLAIRE EN FRANCE" DE L’ACADÉMIE DE MÉDECINE 

Télécharger
Lettre du SNICS au président de l'académie de médecine
Courrier très détaillé qui reprend l'historique de la profession, la législation, notre rôle auprès des élèves, la gouvernance de la santé à l'école, les statistiques très détaillées des consultations infirmières en détricotant l'argumentaire du rapport
Très intéressant à lire pour notre profession
Lettre du SNICS au Pres Acad Med.pdf
Document Adobe Acrobat 444.5 KB

 ORDRE INFIRMIER... ÇA CONTINUE !

Télécharger
Anti ONI - CP HCPP du 26 octobre 2017.pd
Document Adobe Acrobat 231.8 KB
Télécharger
courrier Mme Buzyn ordre.pdf
Document Adobe Acrobat 220.0 KB

STAGE "Les CHSCT pour défendre nos droits et conditions de travail" - FSU 276

Lundi 27 novembre 2017 de 08h45 à 16h30 (Maison de l’université à Mont Saint Aignan)

lien et autorisation d’absence (avant le 21 octobre 2017)


Télécharger
AVEC LA FSU, EN GREVE LE 10 OCTOBRE ENGAGÉ-ES POUR LA FONCTION PUBLIQUE !
4 pages FSU- Fonction Publique-1.pdf
Document Adobe Acrobat 878.1 KB

Ordre National des Infirmiers

Télécharger
Communiqué de Presse CFTC, CGT, FO, SUD, UNSA Santé, SNICS-FSU
CPintersyndical 07-06-17.pdf
Document Adobe Acrobat 433.2 KB

 

 Congrès National du SNICS Mai 2017

 


Courrier  du Docteur  BAUDE

médecin conseiller technique auprès du recteur

suite à la demande du SNICS .

Engagement pris lors de l'audience de décembre 2016.

Télécharger
BAUDE 1.pdf
Document Adobe Acrobat 389.0 KB
Télécharger
BAUDE VERSO.pdf
Document Adobe Acrobat 247.6 KB